YI JIN JING

Mis à jour : 14 août 2019

Un Qi Gong puissant pour "essorer" et étirer tendons, muscles et fascias.


Yi Jin Jing pourrait se traduire par « Classique de la transformation des muscles et des tendons ».

Il fait partie, avec le Qi Gong des « Huit pièces de brocard », « Le jeux des cinq animaux » et les « Six sons thérapeutiques », des méthodes de Qi Gong les plus pratiquées en Chine.


Quelle est l’origine de ce Qi Gong ? Comme bien souvent dans les arts internes, les choses ne sont pas faciles à démêler. Entre histoire, avec un grand « H », et légendes populaires, les réalités s’entrelacent. La légende justement, attribue la création des Yi Jin Jing à Bodhidharma qui aurait élaboré cette méthode au monastère bouddhiste de Shaolin (situé dans la province du Henan) au 5e siècle. Sous la dynastie des Qing (1644-1912) la méthode se développa et se propagea dans toute la Chine. Dès le 18e siècle, les érudits critiquent les thèses concernant le rôle de Bodhidharma, et certains historiens datent la création de cette légende au 17e siècle, avec le développement des pratiques physiques à Shaolin corrélées aux arts martiaux enseignés au sein de ce monastère. Quoi qu’il en soit ce Qi Gong est imprégné de l’influence bouddhiste comme en atteste le nom de certaine de ces postures, comme le mouvement "Wei Tuo offre le pilon" par exemple, appelé plus simplement "Offrir le pilon" dans notre bibliothèque vidéo.

Comme bien souvent dans les arts internes, les choses ne sont pas faciles à démêler. Entre histoire, avec un grand « H », et légendes populaires, les réalités s’entrelacent.

Mais au-delà de l’histoire, intéressons nous plutôt, à la pratique elle-même et nous verrons que bien plus qu’avec le bouddhisme, ce Qi Gong à un lien avec les pratiques alchimiques corporelles taoïstes. Le Qi Gong « Yi Jin Jing » a pour but d’assouplir muscles et tendons et de renforcer les ligaments et les os, d’où l’origine de son nom. Cette "musculation douce" Chinoise augmente la force et change la qualité des muscles sans modifier leur volume. Certaines variantes des Yi Jin Jing, servaient ainsi de base à la pratique des arts martiaux. Cette méthode favorise la circulation du sang et du Qi ainsi que l’harmonisation des fonctions organiques. Notons que la majorité des exercices qui composent ce Qi Gong se déploie autour de la dynamique de la spirale et favorise ainsi le travail sur les chaînes musculaires profondes et les fascias. Par ses mouvements d'enroulement et de déroulement, il permet littéralement d'essorer les tissus corporels en profondeur en plus de son action d'étirement et d'assouplissement de la colonne vertébrale.



Rappelons que dans la représentation du corps de la pensée traditionnelle chinoise, les tendons sont associés à la fonction Foie et à la dynamique du Bois dans le système des cinq phases (Bois, Feu, Terre, Métal, Eau). Et la fonction Foie a une place bien particulière dans l’alchimie taoïste où elle est associée au Dragon Vert et au Yang, alors que la fonction Poumon est associée au Métal et au Yin. Sans rentrer dans les détails, et pour faire court, on peut dire que le but de l’alchimie taoïste est le retour à l’unité. Et pour ce grand retour (Taiji), il s’agira d’accorder l’Eau et le Feu, le Bois et le Métal (Dragon Vert et Tigre Blanc), bref le Yin et le Yang (je développerai davantage cela dans un article ultérieur). Et ce n’est pas pour rien, que dans le déroulé des mouvements du Yi Jin Jing, deux exercices aux noms évocateurs se suivent : « Le dragon étire ses griffes » et « Le tigre affamé bondit sur sa proie ». Et ce n’est pas non plus par hasard que dans le mouvement « Regarder les étoiles », une main vient se placer dans le bas du dos, sur le point d’acupuncture Ming Men associé à la fonction Reins elle-même associée à l’eau, alors que le regard se porte au creux de la paume de la main sur le point Lao Gong, associé à la fonction Enveloppe du Coeur et par extension au feu. Ainsi, par l’intention et la présence sur ces deux points on accorde l’eau et le feu.



Il y aurait encore beaucoup à dire, mais le plus précieux est ce que ce Qi Gong emmène à découvrir pour celui qui parcourt, jour après jour, le chemin qu’il déroule sous ses pas.

Derrière la forme et la technique, se love, tel le dragon, tout un monde et une culture, tout un univers et sa tradition.


Retrouver l'essentiel de ce Qi Gong dans notre bibliothèque vidéo ici.


Bonne pratique

2,100 vues

monqigong

  • Instagram
  • Facebook

(262) 0692486482

tel.

© 2O19 Daniel Luntadi . Tous droits réservés