SHI ER DUAN JIN

Les Douze Pièces de Brocart

Un de mes Qi Gong préféré de par sa simplicité et son efficacité. Pratiqué dans son intégralité, cette méthode constitue un exercice corporel puissant qui renforce le corps en profondeur et consolide l'ancrage. En renforçant les jambes ce Qi Gong permet de se relier à l'énergie (Souffle Qi) de la terre et consolider notre vitalité en stimulant le fondement de l'essence (Jing) gouverné par la fonction Reins (Shen). 

Les plupart des mouvements de ce Qi Gong son directement reliés à l'une des douze fonctions organiques majeurs (Zang Fu) de la médecine  traditionnelle chinoise. Bien sûr vous pouvez pratiquer chaque mouvement indépendament pour une action ciblé sur l'un des Zang Fu ou dans son intégralité pour une action puissante et globale.

Voici une présentation des actions de chacun des douze mouvements de ce Qi Gong:

1. TENIR LA LUNE

Ce premier exercice constitue la phase d'accumulation de cet enchaînement de Qi Gong. La majorité du poids du corps reposera tout d'abord en appui sur une seul jambe ! En maintenant ainsi 60% à 100% (selon vos possibilités) du poids du corps sur une seule jambe, nous allons, de par l'intensité physique engendrée, littérallement stimuler le feu interne, le Yang Qi. Yang Qi qui va venir s'accumuler au niveau des bras, eux-même fortement sollicités de par leur maintient et leur position circulaire. À la détente, lorsque vous aurez tendu les jambes et posé les bras, vous aller sentir le Qi couler avec puissance dans vos mains et remplir le creux de vos paumes (Lao Gong). Cette plénitude ainsi engendrée dans vos mains et la chaleur procuré par la profonde intensité de la posture, sera ensuite utilisée dans les quatre exercices suivants.

2. SOUTENIR LE CIEL

Soutenir le Ciel vise à réguler le Triple Rechauffeur, aussi appelé Trois Foyer (San Jiao). San Jiao fait partie des douze fonctions organiques majeurs (Zhang Fu) de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Pour faire simple, il correspond aux trois étages du corps au sein desquels sont contenus toutes les autres fonctions organiques. Ces trois étages sont : Foyer Supérieur, Foyer Médian et Foyer Inférieur. Les fonctions organiques qui s'y logent sont : Coeur, Enveloppe du Coeur, Intestin Grêle, Poumon, Gros Intestin, Rate, Estomac, Foie, Vésicule Biliaire, Reins et Vessie.

 

Ainsi, le but de cet exercice est d'harmoniser la circulation du Qi entre ces trois niveaux et par là aider à un juste équilibre entre toutes les fonctions organiques majeurs.

3. NOURRIR BAI HUI

Ce Qi Gong simple met en jeu trois points d'acupuncture essentiels dans la pratique du Qi Gong. Les Lao Gong, 8ème point du méridien Enveloppe du Coeur (8EC dans la terminologie technique). Le point Bai Hui qui pourrait se traduire par "Les 100 croisements", faisant référence au nombreux méridiens qui se côtoient dans cette zone. Bai Hui est le 20ème point du méridien Vaisseau Gouverneur (20VG). Et enfin Yong Quan seul point situé sur la plante des pieds, 1er point du méridiens Reins. Yong Quan veut dire "Source Bouillonante" ou "Source Jaillissante" et fait référence au sensation que l'on peut ressentir dans cette zone lors de la pratique du Qi Gong.

4. NOURRIR LE DAN TIAN

Le Qi Gong présenté dans cette vidéo se pratique en posture du cavalier. De par ses mouvements de monter et de descente accompagnés de la gestuelle fluides des bras, il a pour vertu de stimuler et tonifier fortement le Qi pour le diffuser dans tout le corps, puis de le conduire par le geste et l’intention à l’intérieur du Dan Tian Inférieur pour y être stocker. Là, tel un feu nourricier dans une chaudière, le Qi peut se diffuser dans l’ensemble du corps pour venir nourrir l’ensemble de l’organisme et des fonctions fondamentales de la médecine traditionnelle chinoise.

 

De plus, ce Qi Gong a une action positive sur l’appareil locomoteur par ses lents mouvements de flexion-extension faisant office de « musculation douce » pour les jambes. Rappelons également que la force et la vitalité des jambes est reliée à la Fonction Reins de la médecine traditionnelle chinoise, fonction en corrélation avec l'essence vitale (Jing) et l’énergie globale du corps.

 

Dans ce Qi Gong nous allons faire monter le Qi du Dan Tian inférieur au Dan Tian médian (situé au centre de la poitrine), puis le diffuser dans les bras (et par résonance il se diffusera également dans les jambes) et jusqu’au bout des doigts (et des orteils donc). Ainsi le Qi circule de la profondeur vers la périphérie. Ensuite, dans la continuité du geste, nous allons à nouveau ramener ce Qi de la périphérie vers la profondeur en le ramenant au Dan Tian médian pour le laisser ensuite s’écouler et se rassembler dans le Dan Tian inférieur : de la périphérie vers la profondeur et vers le centre.

 

Ce mouvement se fonde donc sur la double dynamique centrifuge-centripète, dynamique Yang-Yin que l’on pourrait associer dans le cadre de l’alchimie taoïste à la dialectique des phases Bois-Métal.

5. TOURNER LE PILIER CÉLESTE

Les rotations alternatives à droite et à gauche, mettent en tension puis relâchent les muscles situés au niveau du cou et de la nuque, avec pour effet de décontracter et d'ouvrir les méridiens qui y sont situés. Pour rappel, huit méridiens sur quatorze passent par la nuque et le cou. Ainsi, cet exercice est excellent pour libérer les stagnations de Qi au niveau de cette zone et de la tête.

 

 

Selon l'approche de la médecine traditionnelle chinoise son action est bénéfique pour soulager les maux de tête, l'agitation du mental et plus globalement la surpression émotionnelle.

6. TIRER À L'ARC

Un excellent Qi Gong pour les voix respiratoires : Ce mouvement aide à réguler la circulation du Qi de la fonction Poumon, dont le rôle est la diffusion du Qi dans le corps, tout en stimulant la fonctions Reins qui intervient également dans le processus respiratoire selon le principes de la médecine traditionnelle chinoise : Shen Zhu Na Qi, les Reins gouvernent la récéption du Qi, ainsi les Reins participent à la profondeur de l'amplitude respiratoire.

 

Au niveau gestuel, les amples mouvements des bras permettant une profonde ouverture de la cage thoracique, vont aider à réguler et stimuler la fonction Poumon. L'intense travail de flexion-extension au niveau de jambes va quand à lui renforcer la fonction Reins. Rappelons qu'en médecine traditionnelle chinoise, la vitalité des jambes est associée à la vitalité de la fonction Reins.

7. APAISER LE FEU DU COEUR

Les émotions excessives telles le stress, l'anxiété, la rumination mentale, la tristesse, la peur ou les états dépressifs rejaillissent directement sur la fonction Coeur qui en médecine traditionnelle chinoise est associée à la dynamique du Feu, on dit alors que "le Feu du Coeur est agité". On pourrait dire, que le Feu en excès s'embrase est engendre l'agitation émotionnelle.

 

Ce Qi Gong va nous aider à apaiser, calmer, temperer ce feu et donc notre agitation émotionnelle. Ainsi, au travers de ce mouvement, nous allons stimuler la Fonction Poumon, qui elle est associé à la dynamique du Métal, pour contrebalancer l’énergie excessive de la fonction Cœur et du Feu. On dit alors, que le Métal absorbe l'excès de chaleur, l'excès de Feu. Ainsi, le Yin vient tempérer le Yang et nous aide à harmoniser nos émotions.

8. SORTIR LE POING

Un exercice puissant qui vise à renforcer le Qi de par le long maintient de la flexion des jambes en posture du cavalier. De plus les torsion répétées de la taille vont venir stimuler la région lombaire siège de la fonction Reins, fonction en relation avec la vitalité globale de l'organisme.

C'est un exercice très Yang qui peut engendrer une forte chaleur et stimuler le Qi avec puissance. Dans ce sens il sera essentiel que le haut du corps (poitrine, épaules, bras, cou, visage) soient profondément détendus, afin de permettre au Qi de naturellement s'abaisser au Dan Tian inférieur.

Toute cette dynamique Yang est renforcer par la symbolique martiales de ce mouvement et l'intensité du regard. Autant d'intentions qui vont venir stimuler la dynamique du Qi en profondeur.

Veiller également à ne pas crisper les poing, bien que ceux-ci restent bien fermer. À la fin de l'exercice, la chaleur accumuler au creux des mains (au creux des Lao Gong) pourra être utiliser pour être diffuser au niveau de la région lombaire et venir continuer à nourrir le Yang Qi des Reins.

9. LE PÊCHEUR QUI RAME

Un exercice pour activer la circulation au niveau du foyer supérieur et plus particulièrement intéressant pour réguler la fonction Poumon (Fei). Les grands mouvement d'ouverture de bras vont ainsi aider à ouvrir la cage thoracique et stimuler les fonctions de diffusion du Qi gouvernées par Poumon, ainsi que l'aider à soutenir et réguler les fonctions respiratoires. 

À un niveau structurel, cet exercice va venir mobiliser les épaules et participer ainsi à leur mobilité articulaire tout en pcontribuant à une musculation tout en douceur.

10. SÉPARER LE CIEL ET LA TERRE

Cet exercice est particulièrement intéressant pour réguler la digestion. En médecine traditionnel chinoise, les fonctions digestives sont gouvernées par la Fonction Rate/Estomac (Pi/Wei).  Au niveau de la dynamique interne, le Qi de la Rate monte et le Qi de l’Estomac descend. Dans ce Qi Gong ce double mouvement va être régulé par la montée/descente des bras soutenant ainsi le Qi de ces deux fonctions dans leurs mouvements essentiels. À cela nous allons associer la torsion de la taille qui va ainsi venir masser et stimuler ces organes en profondeur. 

11. LA TORTUE MYSTÉRIEUSE

Un exercice pour venir rassembler et concentrer le Qi dans le Dan Tian inférieur. En effet, dans les exercices précédents nous avons stimulé le Qi avec intensité, il sera donc idéal de venir le ténoriser dans ce centre énergétique fondamentale qu'st le Champ de Cinabre (Dan Tian) inférieur.

 

De par la position du cavalier ainsi que de la tonicité de la région lombaire, nécessaire au maintient du dos lors de la flexion du corps, ce mouvement va venir stimuler la fonction Reins et le qi Originel (Yuan Qi). Yuan Qi qui va être concentré et condensé une fois de plus dans le Dan Tian inférieur.

Attention, veillez à garder le dos bien à plat, parallèle au sol et à ne surtout pas vous retrouver vec la tête plus bas que les fesses/bassin.

12. BALANCER LES BRAS

Ce Qi Gong vise à dissiper les stagnations de Qi et les noeuds énergétiques qui peuvent s'installer dans le corps. En médecine traditionnelle chinoise tout problème de santé, tout trouble, résultent d'une perturbation au niveau de la circulation du Qi. Au niveau du ressenti corporel, une douleur, une tension, traduit une stagnation ou une surpression du Qi dans une zone donnée.

 

Dans ce Qi Gong la vibration engendrée lorsque les talons retombent au sol associée au balancement fluide des bras, est une manière simple de délier les éventuelles stagnations de Qi au niveau des méridiens et des Zang Fu (Fonctions Organiques).

 

Bien sûr, nous ne prétendons pas que ce simple Qi Gong suffit à lui seul à résoudre les stagnations profondes résultantes de problèmes chroniques. Cependant cet exercice, peut aider à fluidifier et relancer la circulation du Qi quand celui-ci n'est pas encore nouer de manière trop forte.

FERMETURE

La méthode des Douze Pièces de Brocart (Shi Er Duan Jin) se conclut par un auto-massage de l'abdomen. En effet, après avoir profondément stimuler les différentes fonctions organiques (Zang Fu), nous allons nous assurer, grâce à ce massage, à ce qu'il n'y ai aucun stagnation de Qi au niveau de l'un de ces organes.

Pour retrouver ce Qi Gong, rdv dans la VIDÉOTHÈQUE,

cliquez sur CATÈGORIE et choisissez SHI ER DUAN JIN